• Accusées d’être des prostituées de luxe, Carmen Sama et Suy Fatem répondent

    Auteur : Kadidjatou Balde | 7 septembre 2020 | 108 vues
  • Accusées d'être des prostituées de luxe, Carmen Sama et Suy Fatem répondent

Tout est parti d’une publication Facebook de la page malienne « Mali jolie Dew ».  Hier , accusant la veuve de DJ Arafat  Carmen Sama et l’ex-miss Côte d’Ivoire 2018 Suy Fatem d’être impliquées dans un réseau de prostitution pour des riches hommes maliens. Ainsi, selon le MJD , Carmen Sama  et Suy Fatem devraient être livrées comme des prostituées de luxe à deux riches hommes maliens que sont Le Roi 12 12 et Mama Lah.

Suy Fatem avait préalablement été programmée pour Mama Lah et Carmen Sama pour le roi 12 12. Arrivée à Bamako Suy Fatem trouve que celui pour qui elle avait été programmée fait trop gamin ( Mama Lah ), Elle préfère donc qu’on la dirige vers le roi 12 12 qui accepte de rencontrer Suy Fatem mais refuse de payer un montant en avance.  » Il ne paierait le prix fort qu’à condition qu’elle lui plaise »confie la page malienne.

Le roi 12 12 ayant une réputation de radin, l’ affaire ne sera pas conclue entre lui et Suy Fatem, quant à Carmen Sama ,elle aurait été présentée par le proxénète au roi 12 12 comme convenu, mais le roi 12 12 ne trouve pas Carmen si belle que ça. Mais le proxénète arrive à convaincre Mama Lah que Carmen est une déesse au lit, les deux couchent ensemble et Mama Lah est conquis.

« C’est le début de la guerre entre Suy Fatem et Carmen Sama ». Cette information est aussitôt démentie par les concernées.

« Je suis très surprise d’apprendre que mon nom est cité dans une histoire qui ne me concerne aucunement pas. Je tiens à rassurer ma famille, mes amis, proches et partenaires que moi SUY FATEM, je ne suis ni de près, ni de loin concernée par ce que je viens de lire comme vous sur les réseaux sociaux », a-t-elle posté.

Carmen Sama, quant à elle a publié :  »Vivre, ce n’est pas sérieux, ce n’est pas grave, ce n’est qu’une aventure; c’est presqu’un jeu, il faut juste fuir la gravité des imbéciles ».


Commentaire