• « Black Snake, la légende du serpent noir », avec Thomas N’Gijol et Michel Gohou

    Auteur : Aminata Gbane | 4 mars 2019 | 1 158 vues

Fidèle à ses racines, l’humoriste, acteur et réalisateur français d’origine camerounaise a offert à l’Afrique, son deuxième super-héros au cinéma, après le célèbre « Black Panther ».

Cette comédie satyrique et parodique met en scène le comédien ivoirien de renommée internationale, Gohou Michel qui y incarne Ezechias, le méchant de l’histoire à qui sera opposé Thomas N’Gijol, dans les traits de Clotaire alias Black Snake.

On suit dans ce film dont le cadre est planté dans les années 70, Clotaire Sangala un jeune homme insouciant, paresseux et un peu égoïste qui revient sur sa terre natale en Afrique après avoir vécu plusieurs années en France. Il y retrouve son grand-père, un immigré chinois qui l’a adopté. En mourant assassiné par la milice Force Apocalypse ( l’armée d’Ezechias), le grand-père lui transmet la force ancestrale du «serpent jaune» qui devient noir au contact de son protégé.  Ainsi naît Black Snake, protecteur du peuple, doté de super-pouvoirs. Son but sera désormais de sauver son peuple et une journaliste (jouée par Karole Rocher, co-réalisatrice et compagne de N’Gijol), du joug du vil dictateur Ezechias.

Cinq années après le succès du « Crocodile du Botswanga », Thomas N’Gijol revient avec la réalisation et la production de « Black Snake » (sorti le 20 février 2019), un super-héros qu’on a hâte de découvrir sur nos écrans.

 


Commentaire