• Hayek Hassan plaide pour la libération de Tiesco le sultan

    Auteur : Cédric Konan | 1 juillet 2020 | 112 vues

Incarcéré à la Direction de la surveillance du territoire (DST), Tiesco le sultan reçoit le soutien moral d’Hayek Hassan. Cet homme d’affaires reconnu pour ses actions humanitaires a exprimé sa compassion à l’artiste coupé-décalé.

L’artiste coupé-décalé Tiesco le sultan est incarcéré dans la prison de la DST depuis le 2 juin dernier. Une vidéo obscène publiée sur les réseaux sociaux a été le motif de l’arrestation du « rebelle de poy ».

Plusieurs célébrités ont condamné les vidéos à caractère pornographique de Tiesco le sultan.

Ainsi, Hayek Hassan, homme d’affaires reconnu dans ses actions de bénévolat s’est adressé à Tiesco le sultan en ces termes:

« Frère je t’ai connu lors d’une émission à Ivoire TV et ensuite tu es venu me voir au bureau. Tu es tellement sympa et amoureux de ta musique que tu as voulu passer par toutes les voies pour réussir. On s’est parlé plusieurs fois et tu m’avais dit j’ai compris le boss. J’ai découvert à travers tes dernières sorties une personne qui souffre dans sa chair. Une personne qui souffre d’un boulot acharné fait mais jamais reconnu. Tu as lutté à ta façon, qui sommes nous pour te juger ? Mais nous avons jugé les agissements qui allaient contre notre nature car nous avons besoin de sécuriser nos enfants » a déclaré Hayek Hassan.

L’homme d’affaires a également donné des conseils au jeune artiste coupé décalé, afin qu’il puisse rediriger sa carrière musicale lorsqu’il sortira de la prison.

« Aujourd’hui tu te retrouves seul, entre 4 murs et pourtant ceux que tu voulais divertir sur la toile t’ont déjà oublié et parle de toi au passé. Champion, je sais que tu vas bien et moralement tu es fort. À ta sortie bientôt l’inspiration sera là. Champion n’arrive à l’homme que ce que le seigneur décide » a-t-il affirmé.

En revanche, Hayek Hassan plaide pour la libération auprès des autorités, afin que l’artiste coupé-décalé puisse regagner la liberté.

« Je voudrais que les personnes se joignent à moi pour demander pardon aux autorités et leur dire que votre petit frère a compris la leçon. Dans ce temps de covid-19, je me mets à genou pour vous demander de le libérer. Il est conscient désormais de ce qu’il a fait. Donnons lui cette chance, ce n’est pas un méchant garçon, il a juste faim de succès » a imploré Hayek Hassan.


Commentaire