• La diva de la musique Baoulé, Allah Thérèse, est décédée

    Auteur : Megane Youan | 20 janvier 2020 | 180 vues

La célèbre artiste tradi-moderne, Allah Thérèse est décédée dans la nuit du dimanche 19 Janvier 2020. Elle dépose définitivement le micro et vas rejoindre son compagnon, N’goran La Loi, décédé le 20 mai 2018.

Portant toujours la même coiffure appelée « Akôrou Koffié », qui signifie en Baoulé, sa langue maternelle, « la femme de l’araignée », Allah Thérèse est lead vocal d’un genre musical local dénommé Agbirô dans son village

Véritable source d’inspiration pour la jeune génération, Allah Thérèse manie mal la langue de Molière, mais fait des prouesses linguistiques dans sa langue maternelle, le baoulé.

Elle fait partie des artistes ivoiriens qui ont composé des chansons pour rendre hommage à Félix Houphouët-Boigny, aux lendemains des indépendances.

En effet, elle a débuté sa carrière en 1956, soit quatre avant l’accession de la Côte d’Ivoire à l’indépendance. Elle était une icône de la musique tradi-moderne.

Contrairement à ce qu’on peut penser du fait de son âge, son public est composé de gens de sa promotion d’âge, mais aussi de personnes venues au monde longtemps après l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Sa disparition est une grande perte non seulement pour la musique Tradi-moderne mais aussi pour la Côte d’Ivoire.

Repose en paix la Diva Baoulé. 

 

 

 

 

 


Commentaire