• Meiway, le parcours du roi du « zoblazo »

    Auteur : Aminata Gbane | 17 janvier 2019 | 932 vues

Désiré Frédéric Ehui, plus connu sous le nom de Meiway est l’un des plus grands artistes de l’Afrique.

Auteur, compositeur, interprète, arrangeur, réalisateur, producteur, créateur du Zoblazo… Les différentes casquettes que portent ce grand homme sont tout aussi nombreuses que diverses.

Né le 17 Mars 1962 à Abidjan, d’une mère choriste dans une paroisse et d’un père accordéoniste amateur. La musique sonne comme une évidence pour le jeune Frédéric qui commence à chanter dans une chorale entre 9 et 16 ans.

Pendant son adolescence il intègre pace, le groupe musical de son collège, avec lequel il participera à sa première compétition musicale en 1978. Le groupe est classé second au concours Podium. Par la suite pace se disloque et cela incite Meiway à former son propre groupe: les génitos. En 1981, c’est la consécration pour Meiway et son groupe, les tournées se multiplient pour eux et c’est alors que Meiway décide de partir en France, pour y approfondir ses connaissances musicales. Pendant son séjour hexagonal, il monte un nouveau groupe, Défense d’Ivoire. Avec ce groupe il remporte le prix du club parisien l’Excalibur tout en travaillant dans une station service. Tout change lorsqu’il devient le gérant de la station. Il peut alors économiser et obtenir un prêt bancaire pour financer son premier album. « Ayibebou » sorti en 1989 est un avant goût du zoblazo, sa magnifique création qui est un savant mélange des rythmes traditionnels de Grand Bassam d’où il est originaire, de folklores du peuple Akan, de percussions variées et de divers instruments modernes, qui se danse avec les mouchoirs blancs en signe de paix, de joie et de pureté.

Le succès  de ce premier disque est immédiat. En 1990 Meiway est le meilleur chanteur de Côte d’Ivoire et revient en Côte d’Ivoire pour une tournée dans le pays et la sous région… Au fil des années, l’inflation du zoblazo n’a fait que croître pour atteindre 900% zoblazo. Le roi du zoblazo, a su imposer son style et se faire adopter dans tous les pays où sa musique a été écoutée. Son style traverse le temps et s’adapte à toutes les musiques et concepts comme en témoignent ses nombreuses collaborations sur des titres variés. Meiway est également ambassadeur de la lutte contre le SIDA  en Côte d’Ivoire. À l’édition 2007 de l’Abissa (fête du nouvel an chez  les N’zima kotoko) Meiway a été fait ambassadeur, à charge pour lui de représenter la culture N’zima à travers le monde.

Quelque lignes ou pages ne suffiraient pas pour décrire le parcours incroyable du « génie de kpalêzo ». Jugez en par vous même en regardant une liste de certaines des nombreuses récompenses et distinctions qu’il a reçu:

  • 1990: Trophée du meilleur artiste de Côte d’Ivoire
  • 1991: Meilleur artiste Afro-Caraïbes (African Music Awards)
  • 1994 : Meilleur prestation scénique (African Music Awards)
  • 1995 : Wembélé d’or (Nuit du Poro)
  • 1996 : Meilleur artiste d’Afrique de l’ouest (Kora Music Awards)
  • 1997 : Coupe de l’excellence (Prix national des arts et de la culture en Côte d’Ivoire)
    • Meilleur album « Les génies vous parlent » (Nuit des As)
    • Prix du cœur d’or (Cœur en action)
  • 1998: Meilleur artiste d’Afrique de l’ouest, Meilleur arrangeur, Meilleur clip vidéo Africain (Kora Music Awards)
    • Super clip d’or « Les génies vous parlent » (RTI)
    • Meilleur artiste live (Nuit des As)
    • Meilleur clip vidéo Africain (African Music Awards)
  • 2001 : Meilleur artiste traditionnel d’Afrique (Kora Music Awards)
  • 2002 : Meilleur arrangement d’Afrique (Kora Music Awards)
  • 2003 : Prix de l’intégration Africaine (Kundé d’or au Burkina Faso)
  • 2005 : Meilleur artiste d’Afrique de l’ouest (Tamani d’or au Mali)
    • Meilleur artiste d’Afrique de l’ouest (Kundé d’or au Burkina Faso)
    • Meilleur artiste Ivoirien tiercé d’or (Tiercé gagnant)
    • Meilleur artiste homme, Meilleur artiste de variétés, Top des tops d’or (Top Visages Côte d’Ivoire)
  • 2006 : Meilleur artiste Ivoirien (Ivoire Diaspora Awards)
  • 2010 : Meilleur artiste Africain (Tamani d’or au Mali)
  • 2017 : Prix spécial Canal d’or (Cameroun), EMY Awards Ghana (Executive Men of the Year)                                              


Commentaire