• Molare parle de la polémique autour de DJ Arafat et lui : « C’est une grosse fiction,… »

    Auteur : Aminata Gbane | 16 octobre 2019 | 202 vues

Indexé par les uns et les autres, Molare a essuyé pas mal de critiques depuis le décès de DJ Arafat. Le boss de MGroup s’est exprimé au micro de Viberadio, afin de remettre les choses au clair.

Tout d’abord, Molare a tenu a préciser qu’il n’avait pas boycotté DJ Arafat de son vivant, comme certains le disent. « C’est une grosse fiction, ce qui se raconte. Est-ce que moi Molare, j’ai cette capacité d’appeler un média ivoirien et leur recommander de ne pas faire passer les spots d’Arafat ? Est-il possible de ma part d’appeler une marque de téléphonie de la place et leur dire de ne pas faire la tournée de Didier ? Soyons un peu raisonnables!  » explique t-il.

Il poursuit en révélant que : « Didier, le conseil qui lui avait été donné quand il a voulu lancer Moto Moto Tour, c’est que ce n’était pas le moment propice pour faire cette tournée. Parce qu’on avait déjà signé une activité avec une grande marque de téléphonie de la place. Lui et Serge Beynaud devaient aller en clash et moi, je ferais office de modérateur. Serge Beynaud peut confirmer ce que je dis ».

 « On a tourné des vidéos sur ce truc là. Ils devaient tous deux (Arafat et Beynaud) faire une chanson commune, suivie d’une vaste tournée en Côte d’Ivoire, qui devait amener à la réconciliation. Didier et moi on avait pas l’occasion de se voir, mis à part les éléments vidéos qui devaient sortir. Et ce deal là, c’était une activité de la structure d’Erico Sery financée par Orange CI. C’était en effet un contrat global qui comprenait : « une chanson de réconciliation », un « concert de face à face » et une « tournée nationale » jusqu’en 2020 à la campagne électorale », a poursuivi Molare.

Pour rappel, Serge Beynaud avait en effet révélé qu’il préparait un featuring avec l’artiste disparu. Tous ces projets là ont été malheureusement avortés le 12 août dernier. En tout cas, même mort, le Daishi aura réussi à intriguer tout le monde, avec toutes les histoires qu’il y a autour de lui…

A lire aussi : OBSÈQUES DE DJ ARAFAT : HOMMAGE OU RÈGLEMENT DE COMPTES ? MOLARE ET KEROZEN PARLENT


Commentaire