• Retrait d’ Ezéchiel Houon de la liste des héritiers de Dj Arafat : Siro donne sa version.

    Auteur : Axelle Termon | 26 mars 2021 | 369 vues

Le chanteur zouglou, Siro, a expliqué comment son nom s’est retrouvé sur l’extrait de naissance du petit Ézéchiel lors d’une interview avec le Linfodrome.

« Il y a une fille qui m’aborde et me dit que j’ai eu un enfant avec ton petit-frère Arafat; l’enfant, c’était Lachoina, mais il ne s’occupe pas d’elle. C’est alors que je décide de les prendre sous ma coupole parce qu’Arafat, c’est mon fils. Et c’est dans ma quête de les réconcilier qu’ils se sont remis ensemble et la seconde grossesse est arrivée. Et Arafat rentre en brousse après avoir eu vent de la grossesse.

N’empêche, elle vivait toujours chez moi et je continuais à m’occuper des deux enfants comme un grand frère tout en espérant qu’Arafat vienne assumer ses responsabilités. Il faut dire qu’il était encore jeune. De la grossesse jusqu’à l’accouchement, je m’en occupais. Et le jour que l’enfant est né, j’ai appelé Arafat pour lui dire que l’enfant lui ressemblait trait pour trait. Et lui de me dire qu’il n’était pas prêt. J’ai même insisté pour lui dire que c’est le prototype de son père Houon Pierre  » a révélé Siro.

Il ajouta ensuite: « Avec lui, j’ai même fait un papier que nous avons donné à la justice française. Aurelia, alors jeune a décidé, suite à une colère, de mettre le nom de son parrain que je suis sur l’enfant. Mais Arafat essayait de faire les papiers qu’il fallait pour que l’enfant porte son nom et j’ai même fait une lettre au tribunal pour expliquer que le vrai père de l’enfant est revenu et que je ne suis que le parrain. On faisait toutes ces démarches et malheureusement il est décédé. Même si à cause de sa colère, Aurelia a voulu que le nom de son parrain soit sur l’enfant, elle a toutefois gardé le Houon. »

Le compagnon de Yodé trouve injuste que le petit Ézéchiel soit mis à l’écart dans le partage des biens de son père biologique.

« Il faut que l’enfant reçoive sa part d’héritage. Arafat savait, je savais, ses parents et ses différentes femmes le savaient également; donc il n’y a pas de raison que l’enfant ne puisse pas avoir sa part de l’héritage de son père », a-t-il plaidé.

 


Commentaire