• Tina Glamour, son message de soutien à la veuve d’Hamed Bakayoko.

    Auteur : Axelle Termon | 23 mars 2021 | 204 vues
  • Tina Glamour, son message de soutient à la veuve d'Hamed Bakayoko.

La disparition d’Hamed Bakayoko a endeuillé le cœur de plusieurs ivoiriens et parmi ceux-ci , nous avons celui de la maman de la chine Tina Glamour, qui à peine avoir enterré son fils, vient de perdre le premier soutient de la famille du Daishikan.

« Tu m’as honorée pendant qu’on me crachait dessus. Je n’ai plus personne pour m’appeler la Spendja. Eh! j’ai mal. yakooo à sa famille éplorée », avait-elle écrit sur sa page Facebook, dès l’annonce du décès.

Quelques jours après les obsèques du Premier ministre, Tina Glamour a tenue à exprimer son soutien  à la veuve du Premier ministre, Yolande Bakayoko.

« Malgré la douleur, continue d’être cette femme forte que tu as été pendant plusieurs années auprès de ton époux. Au nom des mères de mes petits-enfants et à mon nom personnel, Mme Logbo Tina Glamour, je tenais encore une fois à réitérer mes sincères condoléances à la petite et à la grande famille de feu Hamed Bakayoko qui fut le parrain de mon défunt fils Arafat.

J’ai été très touchée par cette grande perte car je connais cette douleur si atroce de perdre un être cher. Puisse Dieu assister ma sœur Yolande Bakayoko, l’épouse à l’illustre disparu‘’, a-t-elle confié à Média Prime.

Par ailleurs, elle renchérit en ajoutant : « Chère sœur Yolande, puisse le Seigneur essuyer tes larmes ! Qu’il te donne la force pour supporter ce départ ! Cela ne sera pas certes facile, mais regarde au tout-puissant Dieu, et ces trois garçons que t’a laissés Hamed; ils représentent désormais tes frères, tes confidents, tes maris.

Reste toujours cette femme forte que tu as été pendant toutes ces années aux côtés de ton époux. Prends soin de notre petite Mayama. Les filles sont très attachées à leur père. Alors, que Dieu le père suprême t’aide à veiller sur Mayama.

Étant une mère qui a aussi perdu son fils qui était aussi proche du Premier ministre Hamed Bakayoko, lequel m’a été d’un grand soutien, c’est très douloureux pour moi. Encore Yako à Yolande Bakayoko, aux enfants, les frères du Premier ministre, sa grande famille. »


Commentaire