• Une gabonaise de 20 ans orchestre le braquage, puis le meurtre de son copain

    Auteur : Aminata Gbane | 23 avril 2019 | 2 589 vues

Le corps de Lilian Antoine Ndong Allogho (30 ans) a été retrouvé par sa fille de 6 ans, dans une mare de sang, après avoir succombé à 54 coups de couteaux.

 Leona Cyrielle Moussavou Bissielou (20 ans), la compagne du défunt, a expliqué à la police judiciaire que tout a commencé par des images publiées sur le net « Lilian venait de toucher sur ses affaires, une somme de deux millions de francs, je me suis amusée dans la chambre à me filmer avec cet argent (…) Mon grand frère Zlatan ayant vu ces photos sur Facebook, m’a demandé la provenance de cet argent et je lui ai tout expliqué. C’est alors qu’il m’a proposé de monter un coup, qui consisterait à braquer mon petit ami(…) J’ai tout de suite accepté le deal et monté le coup.»

La jeune fille a tendu un piège à son copain en lui demandant de sortir. Le surnommé Zlatan ainsi que deux amis à lui, ont dépouillé Lilian après l’avoir grièvement blessé. Ce dernier apprenant quelques mois plus tard que la femme qu’il aimait était complice de cette agression, a décidé de mettre un terme à leur relation. Mais le pauvre était loin d’imaginer ce que cette décision entraînerait…

En effet, si cette élève en classe de 1ère avait déjà été capable d’organiser le braquage de son petit ami, elle a opté pour l’irréparable en planifiant avec sa bande, le meurtre de celui qui voulait devenir son ex. « Lorsqu’ils sont arrivés chez moi le matin, je leur ai demandé de se cacher dans la chambre pour attendre le retour de mon petit ami. Et dès qu’il est arrivé, ils l’ont attrapé et attaché solidement(…) Pendant qu’ils le poignardaient dans la chambre, moi j’étais au salon. Je ne venais que pour leur apporter un nouveau couteau lorsqu’un se cassait ou se pliait… » avoue le cerveau de cette macabre opération.

Elle ajoute qu’elle est ensuite allée chercher la fille de son défunt petit-ami à l’école et a invité une amie à leur domicile, pendant que ses compères vidaient le compte électronique de leur victime. Elle a envoyé la petite âgée de seulement 6 ans, chercher son père dans la chambre sachant sur quelle scène traumatisante cette enfant allait tomber. Elle a même assisté aux obsèques par la suite.

Finalement après deux semaines d’enquête, Leona Cyrielle Moussavou Bissielou a été mise aux arrêts. Ainsi que son frère Etiphrene Bissielou alias « Zlatan », et ses deux amis Roly Matoutou et Vasseur Ngoye Missono , tous âgés de 20 à 23 ans. Ils sont en attente de leur procès… Leona, son frère et ses complices.


Commentaire